Point de vue

iPhone 5 : grand écran, grande déception

Technologie

Présenté en septembre par Tim Cook, l'iPhone 5 a fait de nombreux déçus en matière d'innovation et de nouveautés, malgré des ventes records. On tente d'expliquer pourquoi.

Par Eric Azara,

« Un téléphone, un iPod, un terminal Internet ». Trois fonctionalités répétées à plusieurs reprises par Steve Jobs le jour de la présentation du premier iPhone pour faire comprendre à l’audience présente le bouleversement qu’il va causer.

À l’époque, alors que les rumeurs d’un téléphone «pommé» courraient, chacun imaginait un iPod avec cadran de téléphone, mais pas une telle avancée technologique.

Apple II, Macintosh, iPod... la liste de ses produits qui ont marqués l’industrie et réussis à imposer de nouveaux standards a fait d’Apple une société synonyme d’innovation voir de révolution pour ses aficionados et même pour ses détracteurs objectifs.

Nombreux sont les dirigeants de sociétés concurentes qui n’ont pas cru a l’impact des produits Apple. Rappelons Steve Ballmer en 2007, PDG de Microsoft qui se moquait de l’iPhone pour son prix élevé et son absence de clavier... pourtant cela ne lui as pas empéché de devenir un smartphone best-seller.

Aujourd’hui, malgré la part de marché importante d’Android, due à sa présence sur un large catalogue de téléphone, du plus low-cost au plus haut de gamme, l’iPhone est et reste une référence.

Que ce soit pour son large choix d’application, sa qualité hardware et software et l’éco-système (Mac + iPhone + iCloud), l’iPhone est souvent un choix defacto pour les utilisateurs avérés d’Apple ou pour ceux qui n’ont pas envie de s'aventurer dans la jungle des terminaux Android.

Pourtant, après 5 ans d’existance, une remise en question ne serait-elle pas judicieuse, face à une concurence qui se fait de plus en plus féroce en matière de choix ?

Habitués à de grandes surprises, nombreux ont étés les fans d’Apple déçu par les annonces de la précédente keynote qui relevaient plus de l’évolution que de la révolution tant attendu, sans oublier que beaucoup d'informations à propos de l'iPhone 5 avait fuitées plusieurs jours avant la keynote, réduisant drastiquement l'effet de surprise habituel des annonces.

4 icônes supplémentaires

L’iPhone 5 est dotté d’un nouvel écran au format 16/9, contrairement à ses aînés qui possèdaient un écran 16/10. Le format 16/9 apporte de nombreux avantages, comme celui de permettre la lecture d’une vidéo sans bords noir, par exemple.

Si l’écran gagne en ratio (16/10 > 16/9) et en hauteur (3,5” à 4”), que la lecture d’une vidéo devient plus agréable et que l’on peut afficher jusqu’à 4 icônes supplémentaires sur la home, beaucoup d’utilisateurs veulent un modèle avec un écran plus large.

La concurence l’a compris depuis longtemps, notamment Samsung et son Galaxy SIII qui possède un écran de 4,8”, plus large que le 4” de l’iPhone. Bien que la taille plutôt compacte de l’iPhone séduise ses utilisateurs, il y a aussi un public non négligeable qui réclame un écran plus large, mais qui est obligé de s’orienter vers des terminaux Android ou Windows Phone.

iOS : trop statique ?

Le nombre et la qualité d’applications disponible sur iOS est considérable, ce qui classe l’iPhone dans le rang des téléphones les plus polyvalents. Mais au delà des applications, il y a ce qui permet d’y accéder et de les faires cohabiter, à savoir le système d’exploitation.

iOS commence à se faire vieux en matière d’expérience utilisateur, lorsqu’on le comparre à Android et même à Windows Phone (que l’on aime ou pas son design très épuré).

iOS est un couloir, les applis
sont des portes à ouvrir et
fermer sans cesse.

Le grand point faible d’iOS est incontestablement son écran d’accueil. Android et Windows Phone offrent aux utilisateurs un écran vivant et totalement personnalisable avec des gadgets permettant d’accéder à un coup d’œil aux informations des apps sans nécéssairement devoir les ouvrir.

Météo

Sur iOS, l’écran est composé uniquement d’icônes constamment figées, pour preuve, l’icône de l’application météo nous informe que le temps est toujours ensoleillé et de 23°. Seule l’icône de l’application calendrier nous offre un petit peu de dynamisme avec la date du jour.

Il s’agit là d’un grand point faible auquel Apple doit s’empresser de trouver une solution, espérons, pour l’arrivée d’iOS 7, que l’on peut prévoir à l’année prochaine sans prendre de trop grands risques.

Faut-il acheter l’iPhone 5 ?

Malgré les déceptions de l’annonce, l’iPhone reste un smartphone de référence, qui plus est si vous êtes familier avec l’univers Apple.

Si vous possèdez un iPhone 4 ou un iPhone 4S, vous faites peut-être partie de ceux qui ne voient pas pour le moment l’intérêt de changer. À vous de voir, si vous êtes préssés de changer ou non.

Si oui, pourquoi ne pas faire une infidélité à l’iPhone ? Il n’est pas le seul bon smartphone du marché. Après, tout est question de goût ou de conviction. Sinon, il vous faudra attendre la sortie du prochain iPhone.

Couverture : The Daily French
comments powered by Disqus