Star Wars 7, annoncé pour 2015

Culture

George Lucas avait dit qu’il en ferait trois (ce furent les IV, V, VI), puis trois (ce furent les I, II, III) puis en aurait fini avec les films. Et pourtant, c’est bien lui qu’on voit sur ces images, qui tournent en boucle, en train de signer un contrat ! Mais d’ailleurs quel est ce contrat ?

Par Guillaume Barki,

Derrière l’annonce phénoménale du reboot d’une des sagas les plus lucratives de l’histoire du cinéma se cache évidemment le rachat de Lucasfilm Ltd. par la Walt Disney Company pour la modique somme de 4 milliards de dollars.

George Lucas avait déjà fait savoir qu’à défaut d’un septième opus, il préférait se concentrer sur des séries, des adaptations 3D ou des déclinaisons diverses de la Guerre des Étoiles. Un nouvel épisode de la saga ne pouvait donc voir le jour sans l’arrivée d’une nouvelle société de production ou d’un nouveau groupe et c’est chose faite.

Alors comment Disney en est-il arrivé là et à quel genre de suite pouvons-nous nous attendre ?

L'empire Disney

Le groupe n’en est pas à sa première saisie spectaculaire. En 2006, Disney avait racheté la compagnie d’animation Pixar pour 7 milliards de dollars. Une compagnie elle aussi fondée par un certain... George Lucas. La compagnie d’animation par ordinateur était, en réalité, une filiale de Lucasfilm, créée 1979 dans la lancée des films Star Wars qui a certainement nécessité, puis provoqué, la plus grande révolution que le cinéma n’ait jamais connu en terme d’effets spéciaux.

Conscient de la valeur de Pixar (encore Graphics Group, à l’époque) le co-fondateur d’Apple, un dénommé Steve Jobs, rachète la boîte en 1986. Dès lors, la société ne se contente plus seulement de travailler sur les effets visuels de Star Trek 2 ou du Secret de la Pyramide, mais va diversifier son activité avec le fameux Pixar Image Computer.

Cependant, Pixar comprend très vite qu’il n’est rentable que quand il fait des films. Surtout quand il fait des bons films, d’ailleurs. C’est pourquoi il signe en 1991 un contrat avec le futur racheteur, Disney, faisant de ce dernier le distributeur exclusif de ses trois prochains flms. Vous les connaissez, comme ceux qui leur ont succédé : Toy Story, 1001 pattes, Monstres & Cie, le Monde de Némo, les Indestructibles…

Disney peut donc sortir chaque année
un Disney, un Pixar, un Marvel
et un Star Wars.

Mais ça ne suffit pas à Disney. Il y a ce truc qui fait du bénéfice depuis 50 ans, là. Un truc avec des héros en collants, qui s’est récemment lancé dans l’adaptation cinéma de ses BD et qui patine un peu depuis quelques mois... Marvel, c’est ça !

Le rachat de la société de publications Marvel Comics par the Walt Disney Company tombait d’ailleurs à pic. En 2009, Marvel venait de finir la trilogie Spider-Man, sa concurrente de toujours DC Comics se réveillait avec une trilogie Batman saluée dans le monde entier, enfin Marvel n’osait plus trop sortir certains projets des cartons, comme Captain America, traumatisée par des adaptations hideuses dans les années 1970, 80 et 90.

C’est donc pour la même somme que Marvel que Lucasfilm a été rachetée : 4 milliards de dollards.

Le groupe a donc désormais l’opportunité, rien que sur le plan cinématographique, de sortir chaque année un film d’animation Disney, un film d’animation Pixar, un film Marvel et un Star Wars. Avengers 2 et Star Wars 7 sortiront, d’ailleurs, la même année, en 2015.

À quelle genre de suite s'attendre ?

C’est probablement le rachat de Marvel par Disney qui a convaincu les producteurs. Ceux-ci s'imaginent probablement que l’éditeur va fournir des films qui respectent l’univers original tout en lui donnant un nouveau souffle. Aujourd’hui, Avengers est le film le plus rentable de la saga Marvel.

Avec Star Wars 7,
tout reste à créer

À ceci près qu’avec Star Wars 7, tout reste à créer. Disney aurait pu annoncer un prequel, c’est-à-dire revenir quelques années avant l’Episode I, mais la décision prise est celle d’une suite.

Disney dispose d’une centaine de bande-dessinées, de livres (et de films amateurs !) qui se sont tous attelés à la narration d’une suite à l’Épisode VI. Piocheront-ils parmi cet immense héritage, ou prendront-ils le parti de créer de nouveaux personnages ? Ceux-ci seront-ils liés aux épisodes produits par George Lucas ou ne feront que quelques maigres références à leurs ancêtres ?

Là-dessus, on imagine aisément qu’afin de ramener une partie des fans encore sceptiques après le rachat, Disney misera sur des vérités jamais révélées concernant les épisodes précédents et constituera, en parallèle, son propre univers pour créer quelque chose de réellement nouveau.

Photo : Disney Everyday
comments powered by Disqus