Point de vue

Pourquoi Internet est-il vu comme le mal ?

Technologie

Il aura fallu moins de deux décennies à ce média pour s'imposer dans tous les foyers. Il a vu son adoption et son évolution se produire bien plus vite que la télévision, au risque d'en dérouter certains et de s'attirer bien des préjugés.

Par Eric Azara,

Avant de répondre à la question principale du sujet, à savoir « pourquoi Internet est-il vu comme le mal », il faut d'abord se demander par qui.

Lorsque j'entends dire du mal d'Internet et de sa communauté, cela se passe dans deux situations : lorsque je vais chez mes grands-parents et lorsque j'allume la télévision. Déduction, Internet met en avant une différence générationnelle et culturelle. Ce réseau fait donc peur à ceux qui ne le connaissent pas et à ceux qui le découvrent à peine.

Internet diabolisé

La presse et la télévision ne manquent pas d'imagination pour faire porter tous les malheurs du monde sur Internet. En voici quelques exemples.

On accuse Internet de faire chuter les ventes de disques à cause du piratage, conséquent, certes, mais sans se demander si cette chute n'était pas due à l'inévitable fin de vie du support CD. Par ailleurs, on souligne très rarement le fait que la consommation de musique est bien plus évoluée et virale qu'auparavant, avec des clips vidéos visionnés et partagés des millions de fois.

On accuse régulièrement les sites d'actualité de faire de l'info bas de gamme, issue de dépêches copiées-collées, mais on parle peu des nombreux pure-players gratuits ou payants, mettant en avant une information d'investigation, d'opinion et innovante, se faisant trop absente à télévision. OWNI et son véritomère en a fait la preuve durant la campagne présidentielle.

Toujours à propos de la télévision, les sujets anxiogènes sur les dangers des réseaux sociaux ne manquent pas dans les JTs ou magazines, faisant angoisser les non initiés en leur racontant des faits inexacts ou sortis de leur contexte.

La récente polémique à propos des historiques de conversations Facebook en est un bon exemple. Une attitude axée sur la pédagogie serait plus utile et intelligente de la part des « grands médias ».

Un Internet pas sans mal

Si le net est diabolisé à tort, il ne faut pas pour autant le glorifier et lui apporter une confiance aveugle, car dire qu'Internet est un lieu fantastique et sans danger serait un mensonge.

C'est un média populiste, où chacun peut y exprimer son opinion, mais ceux qui manquent d'argumentation et de réflexion y sont légions, parasitant ainsi le débat.

C'est aussi un média où la rumeur se propage en un rien de temps, mais c'est aussi là où elle se déconstruit le plus vite, car sur Internet, tout se vérifie et tout se dément. Ainsi, le réseau aurait réussi à mettre en place son propre système d'auto-défense.

Pour paraphraser Churchill, Internet est le pire des médias, à l'exception de tous les autres.

Couverture : The Daily French
comments powered by Disqus