Tendance

Les politiques sont-ils mal habillés ?

Style

Look de « corbillard », modèle d'« élégance à la britannique » ou total no-look… Petit tour d'horizon des hommes politiques qui ont marqué, en France comme ailleurs, le domaine du style.

Par Guillaume Barki,

Barack Obama

Barack Obama

Bon, on va abréger : c’est un oui catégorique. Style business irréprochable durant les rencontres et les conférences puis chic décontracté avec ses enfants à la Maison Blanche. L’attitude et le dynamisme du toujours-président des États-Unis soulignent sa classe naturelle et font de lui l’un des chef d’État américain les plus rayonnants à l’étranger depuis John F. Kennedy.

Evo Morales

Evo Morales

Voici le président de Bolivie. Également leader syndical, c’est probablement cette ancienne fonction qui influence son style vestimentaire. Le chef de l’État plurinational de Bolivie arbore en effet souvent des pulls qui battent à plat couture les quelques uns qu’a osé porter Anne Sinclair dans l’émission Sept sur Sept.

Bill Clinton

Bill Clinton

On sait qu’il avait aidé Barack Obama dans sa dernière campagne, peut-être l’a-t-il également influencé dans ce domaine. En tous cas, personne, même au plus fort de la polémique Monica Lewinski, n’a jamais contesté le style de Bill Clinton.

Son objet fétiche : les cravates ! Il les choisissait et les portait à merveille en fonction des circonstances. La rumeur dit même que lorsque Lewinski du s’expliquer de l’affaire, Bill porta une cravate offerte par sa maîtresse pour lui faire passer le message de ne pas faire trop de dégats.

Elio Di Rupo

Elio Di Rupo

Le goût pour le noeud papillon n’est pas inédit. Churchill se refusait bien à porter une cravate au profit de cet accessoire qui a tenté un retour en force il n’y a pas si longtemps.

À chaque sommet, le premier ministre belge ne manque pas de se faire remarquer, en tous cas. Les dirigeants lui font souvent une petite remarque ou abordent un sourire plus large sur les photos en sa compagnie. Rouge évidemment — le noeud pap’ — pour rappeler qu’il est socialiste.

François Hollande

François Hollande

Aïe. On aborde un sujet sensible. Au delà du fait qu’il porte systématiquement le même costume et la même chemise, le Président de la République est au centre des interrogations et des conversations à cause de sa cravate toujours de travers.

Mais ça n’est pas tout. Des cravates, il semble qu’il n’en ait que trois. Une noire pas joyeuse, une bleu « tarte à la crême » et une bleue ciel en papier. Enfin, les manches du chef de l’État ont intrigué beaucoup d’analystes, en France comme à l’étranger.

Fidel Castro

Fidel Castro

On parlera de no-look total pour l’ancien dirigeant communiste.

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy

En 2008, notre ancien chef de l’État était élu 68e personnalité la mieux habillée du monde par le Vanity Fair américain. En 2002, Cécilia Sarkozy déclarait à l'Express : « Mon mari, de loin le mieux habillé du gouvernement, ne fait jamais de faute de goût ». Mais en 2010, le GQ britannique le nomme 3e personnalité la moins bien habillée au monde. Alors qu’en est-il ?

Ayant adopté de nombreux styles pendant des années, Nicolas Sarkozy chef de l’État arborera finalement le combo costume noir/cravate noire pendant 5 ans à la tête du pays. Un look de “chauffeur de corbiard” dira-t-on, à l’époque. La campagne sera l’occasion de varier un peu les coloris de chemises, les matières de cravates et les tailles de col des vestes.

Jean-Bédel Bokassa

Jean-Bédel Bokassa

Doit-on parler de costume ou de déguisement ? En tous cas, il semble que l’admiration de l’Empereur de Centrafrique pour Napoléon l’ait amené à carrément copier la tenue du premier Empereur de France.

François Fillon

François Fillon

Si GQ fustige le style de Nicolas Sarkozy, il récompense l’ancien Premier ministre, qui est, selon le magazine « le meilleur exemple du bon goût britannique ». La version française du magazine a suivi mais le premier ministre est-il si distingué ?

Il faut avouer que le choix de chaussettes rouges est audacieux et salutaire. Également spécialiste de la cravate à pois, on l’a vu faire campagne pour la présidence de l’UMP avec des motifs bi-colores bleu et rouge... une stratégie pour rassembler les militants ?

Photos : The White House (Wikimedia Commons), The Official White House Photostream (Wikimedia Commons), Pierre Coudouy (Wikimedia Commons), Bob McNeely, The White House (Wikimedia Commons), Luc Van Braekel (Wikimedia Commons), jmayrault (Flickr), Reuters/HO, Richard Pichet (Wikimedia Commons), Biography.com, Marie-Lan Nguyen (Wikimedia Commons)
comments powered by Disqus