Pourtant, que la tour est « felle » !

BUZZ & WTF

Depuis plus d'un siècle, l'antenne radio la plus célèbre du monde est l'un des objets marketings les plus convoités des publicitaires. Pourtant, ses transformations visuelles se font de plus en plus rares.

Par Simon Carton,

Des plus puissants faisceaux lumineux de l'époque projetés sur elle, à la sobriété contrastante dont elle fait preuve dans les publicités, la Tour Eiffel a changé de tempérament luminatoire en un siècle.

En 1925, elle devenait le panneau publicitaire le plus spectaculaire du pays, avec l'installation de 250 000 lampes électriques qui formaient le nom Citroën. À cette occasion, la Tour avait même été renommée Tour Citroën. La Tour avait d’autant plus fait sensation à l'époque qu’elle s'illuminait pour la première fois.

Cet évènement ouvrira la voie par la suite à de multiples possibilités de mises en lumières qui interviendront les années après.

Icône du 3e millénaire... et après ?

Cependant, la luminosité de la Tour s'est ternie au fil des ans. Et aujourd'hui, loin des nombreux relookings qu’elle subissait dans les années 1900, la Dame de Fer doit se contenter d’un simple rôle de phare de l'île qu’elle domine.

Même pour les grandes occasions comme le passage au nouvel an, la plus belle vitrine de France reste insensible à la ferveur de plusieurs milliers de personnes qui se sont amassés devant elle, et qui attendent comme chaque année un spectacle qui ne viendra jamais.

Une exception avait été faite pour le passage à l'an 2000, un feu d'artifice avait accompagné le passage au nouveau millénaire, et l'image saisissante et historique avait été jugé la plus belle pour rentrer dans le 3e millénaire.

Un fer à prix d'or

Finalement, notre monument national ne s’illustre presque plus que par... son manque de lumière. Sa silhouette à contre-jour est vedette des publicités de luxe. Son extinction des feux à l’annuel Earth Hour est applaudie par des centaines de badaux.

La raison de ce changement est son prix. Devenue une référence du luxe, la Tour Eiffel n'a cessé de prendre de la valeur, en un siècle. Et son image aujourd'hui se paye très cher. Le facteur écologique n’est pas non plus négligeable, la Mairie de Paris préfère aujourd’hui mettre en valeur la sobriété de la Dame de Fer plutôt que sa mise en lumières.

Lumières politiciennes

Ces mises en lumières spéciales se font donc désormais particulièrement rares. En 2008, à l'occasion de la Présidence Française du Conseil de l'Union Européenne, elle s'était revêtue de bleue avec les 12 étoiles jaunes.

Un symbole diplomatique fort, comme fin janvier 2004 où la Tour s'était illuminée en rouge pour faire honneur au nouvel an chinois. Ou plus récemment, en octobre 2009, ornée d’un croissant turc.

Pour les 120 ans, le dernier show son et lumière en date avait été réalisé.

Photos : yves.cordelle.free.fr, deliciarum.info, ausmotive.com, 64iso (Flickr), Yann Caradec (Flickr), Yann Caradec (Flickr)
comments powered by Disqus