Point de vue

Cahuzac : Le symbole manqué

News

C’est un pavé dans la mare qui tombe au pire moment pour le gouvernement. Des juges vont enquêter sur Jérôme Cahuzac après l’identification de sa voix sur un enregistrement révélé par Mediapart. L’exécutif doit maintenant faire face à une polémique européenne.

Par Guillaume Barki,

Dans un premier temps sali par l’affaire, le ministre du Budget avait pourtant réussi à se poser en victime. Sommé de mettre les preuves de ses accusations sur la table, Mediapart avait gardé le silence attendant une enquête pendant des mois, peinant à convaincre l’opinion.

C’est désormais une victoire pour le site d’information indépendant qui craint cependant qu’il ne soit « trop tard » pour faire toute la vérité sur l’affaire. 4 mois permettant d'effacer des preuves, par exemple.

Motion de censure

Cette décision intervient la veille d’un débat à l’Assemblée sur la légitimité du gouvernement et de sa politique économique. Si la motion de censure déposée par Jean-François Copé n'a aucune chance d'être votée, la démission de Jérôme Cahuzac porte un nouveau coup à l'image du gouvernement et coupe l'herbe sous le pied du Premier ministre, qui devait se justifier sur sa politique économique, ce mercredi.

Jean-Marc Ayrault devait se justifier ce mercredi sur sa politique économique, en prononçant un discours fort à l'occasion du débat à l'Assemblée. Aujourd’hui, l’un de ses ministres les plus emblématiques, le ministre du « deuxième pied économique » du gouvernement — le premier « pied » étant celui de la croissance — est évincé et c’est à son successeur de faire la pédagogie d’une politique toujours contestée à gauche comme dans l’opinion.

Mini-remaniement

Mais qui pour le remplacer ? La nomination de son successeur Bernard Cazneuve, ancien ministre chargé des Affaires européennes, est forte de symbolique. Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon, le Président du Front de Gauche a réagi : « la laisse est plus courte ».

Pour François Hollande, il s'agit en effet de tempérer le scandale qui s'étend au niveau européen. Mais au-delà du parfum de rigueur européenne entretenu par cette annonce, le numéro de « chaises musicales » gouvernemental est de nouveau en cause. Les hommes politiques sont-ils si compétents qu’ils sont capables de passer du Logement à la Formation professionnelle ? De la formation professionnelle aux Affaires européennes ? Des Affaires européennes au Ministère du Budget ?

Dessin : Guillaume Barki
comments powered by Disqus