Point de vue

Facebook tape l'incruste sur Android

Technologie

Les rumeurs l’annonçaient depuis des mois, on y croyait pas et pourtant, ce jour est arrivé. Facebook annonce un smartphone en collaboration avec HTC, mais ce qui a retenu notre attention c’est Facebook Home, une intégration du réseau social au coeur du système Android, mais à quoi bon ?

Par Eric Azara,

Voyons tout d’abord l’aspect positif des choses, la rumeur d’un téléphone Faceboook était un serpent de mer aussi vieux que l’iTV ou l’iWatch. Maintenant que les choses sont officiellement annoncées, les médias d’informations high-tech en auront terminé de nous spammer avec les rumeurs d’un téléphone made by Zuckerberg.

Ce n’est pas la première fois
que Facebook travaille avec HTC.

Hier, Facebook a donc annoncé la sortie d’un terminal avec HTC, le HTC First. Ce n’est pas la première fois que Facebook travaille main dans la main avec HTC. On peut parler d’un précédent avec le ChaCha, un téléphone sorti il y a quelques temps et qui intégrait quelques fonctions du réseau social, avec une touche dédiée. Mais ce qu'il fallait retenir des annonces d’hier ne concernait pas seulement le HTC First, mais une nouvelle idée portée par le réseau social californien : Facebook Home.

Encore plus de FB sur ton tel !

Facebook Home n’est pas une application, c’est ce que l’on appelle une “surcouche”, une interface suplémentaire qui vient se greffer au système et qui apporte des fonctionalités suplémentaires, en même temps que des changements d’interface. Cette surcouche Facebook affecte notamment l’écran de dévérouillage, qui permetra en un coup d’oeil de voir les actualités des contacts Facebook, ainsi que l’écran d’accueil qui se voit ajouter des racourcis pour publier statuts et photos...

La démarche n’est pas
sans rappeler les toolbars
que l’on installait sur les navigateurs.

Il est vrai que Facebook est probablement l’application de smartphones toute plateforme confondue la plus utilisée. Le réseau social est devenu une véritable passerelle pour nos communications avec nos proches, mais est-ce une raison valable pour faire partie intégrante d’un téléphone ? La masse conséquente d’utilisateur de Facebook est-elle une raison légitime pour s’incruster dans un système et modifier les fondamentaux d’une interface ? Qu’en serait-il si tous les réseaux sociaux : Twitter, Tumblr & co proposaient eux aussi leur propres interfaces ? La notion entre service et plateforme n’est plus.

Android : opportunité et problème

Android étant une plateforme ouverte, elle s’est imposé comme choix à Facebook pour supporter ce projet d’intégration. Un système fermé comme iOS ou Windows Phone n’aurait pas permis à Facebook de prendre autant de libertés, et on se demande si au fond ce n’est pas une bonne chose. Car Google n'est pas maître de son système et voit aujourd’hui un concurrent à son réseau social Google+ s’incruster au coeur de sa propre plateforme sans pouvoir y faire grand chose.

Au-delà d’un problème de concurrence se pose un problème d’ergonomie. Chaque constructeur apporte son grain de sel en ajoutant sa propre surcouche et dénature le système en y ajoutant des fonctionnalités pour la plupart inutiles, comme des gadgets météos, des app stores dédiés... sans oublier la modification des textures de l’interface qui n’en a vraiment pas besoin. Des modifications qui ennuient les utilisateurs plus qu’autre chose et qui auraient un impact sur la durée de la batterie. Vient donc aujourd’hui s’ajouter à celà la surcouche maison de Facebook.

De nombreux constructeurs comme Sony ou Samsung seraient interessés par Facebook Home et pourraient le proposer dans les mois qui viennent sur leurs smartphones. Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que Google devraient commencer à se poser des questions sur les avantages et les inconvénients de l’ouverture de la plateforme Android.

Photos : © Facebook
comments powered by Disqus