Reportage

Manif pour tous : Ce que pensent les antis

News
Par Guillaume Barki,

Les opposants au « Mariage pour tous » se sont à nouveau réunis hier aux Invalides. L’occasion d’interroger, à deux jours du vote solennel à l’Assemblée, les manifestants contre le projet de loi Taubira.

Comme vous pouvez le voir (à 01:25) nous avons isolé la remarque « Deux hommes et deux femmes ça n’est pas un couple, c’est une paire » des autres propos, afin de ne pas assimiler les personnes interrogées face-caméra aux manifestants criant leur opinion.

Ne dites plus « réactionnaire »

Dans le micro-trottoir, on entend pour la première fois (dans les manifestations) des personnes favorables à ce que l’on repense le cadre juridique pour les couples homosexuels. Plus tard dans la manifestation, Frigide Barjot a également donné la parole au député UMP Daniel Fasquelle, qui porte depuis quelques mois un projet d’ « alliance civile » refusé par le Parti Socialiste.

De même, l’ambiance bon-enfant, le sourire sur les lèvres et la musique montrent que le mouvement « Manif pour tous » veut se modérer pour gagner du terrain. Et le projet de Daniel Fasquelle montre qu’il ne veut plus s’opposer mais proposer une alternative pour gagner en crédibilité dans l’opinion.

Décalage

Pour autant, les manifestants continuent de proposer des pépites aux journalistes. On entend dans le micro-trottoir « Les mots ont un sens (...) ça c’est un appareil photo ! C’est pas un moule à gauffre ! Ou un fromage de chèvre ! ». De même, l’argumentaire de l’opposition a du mal à gagner l’esprit des manifestants.

L’argument principal des personnes interrogées restant en effet : « un mariage, c’est un homme et une femme ». Pourquoi ? Parce que. Il faut attendre les élites médiatiques pour que les problèmes de filiation et de droits de l’enfant viennent réellement apporter crédit à l’opposition au mariage homosexuel...

Prises de vues : Simon Carton
comments powered by Disqus