Point de vue

Apple est-elle devenue normale ?

Technologie

2001 - 2010, une décénie d’innovations qui ont permis à Apple de bousculer de nombreux secteurs. Aujourd’hui, grand public et investisseurs se demandent si la firme ne serait pas devenue une entreprise comme les autres, une entreprise... normale.

Par Eric Azara,

Il est vrai que depuis le décès de son fondateur en 2011, la marque se fait discrète en terme d’innovation. Nombreux sont ceux qui craignaient à la mort de Steve Jobs que la société retombe dans une décadence similaire à celle qu’elle a traversé dans les années 90. Mais il faut resituer les choses dans leur contexte. Lorsque Steve Jobs quitte Apple au milieu des années 80, l’entreprise traverse une zone de turbulences — à cause du lancement en demi-teinte du Macintosh — qui n’a rien à voir avec ce que connaît la marque aujourd’hui.

L’iPod a mué dans l’iPhone, le Mac poursuit son petit bonhomme de chemin, l’iPad règne toujours en maître sur les tablettes et l’iPhone prend de plus en plus de coups face à la concurrence. Pendant ce temps, on a l’impression que plus rien ne se passe, si ce n’est le va-et-vient sans cesse répétitif des rumeurs à propos d’un téléviseur et d’une montre intelligente. Et comme pour le moment, Apple n’a pas révolutionné l’industrie audiovisuelle, ni celle de l’horlogerie, on attend et on trouve le temps long.

iPhone calling

À lui seul, l’iPhone est la meilleur métaphore pour illustrer l’expression « Se reposer sur ses lauriers ». Lorsque celui que l’on surnommait « Jesus Phone » est sorti, il disposait de plusieurs années d’avance sur sa concurrence (qui depuis quelques temps d’ailleurs a sauvagement rattrapé son retard, causant de grands torts à l’iPhone).

L'iPhone 5 peine de plus en plus
à rivaliser avec la concurrence.

À l’inverse de l’iPad Mini, les utilisateurs d’iPhone sont nombreux à réclamer un écran de plus grande taille, à l’image de ce que propose Samsung avec son Galaxy. Le nouveau format 16/9 élargi de l’iPhone 5 ne semble pas suffisant pour convaincre les utilisateurs qui ne l’ont pas accueilli avec autant d’enthousiasme que les précédents modèles, faute d’innovations comparé à Android et même (soyons fous) aux nouveaux Blackberry.

Autre point noir de l’iPhone, c’est son système vieillissant sur le plan de l’expérience utilisateur. Quand on sait qu’un iPhone dispose d’un minimum de quarante applications installées, Apple n’a pas dénié trouver un moyen d’améliorer le multitâche et la gestion des applications depuis tout ce temps. L’utilisateur a l’impression de passer son temps à basculer d’icône en icône à la différence d’Android et Windows Phone qui semblent proposer aujourd’hui des expériences bien plus agréables sur ce terme.

iPad V.S. iPad

L’iPad est quasi synonyme de tablette tactile, face à une concurence peu séduisante, qu’il s’agisse de Microsoft ou Android. C’est une concurence qui laisse champ libre à Apple à cause de ses faibles ventes, mais qui l’oblige malgré tout à s’adapter face au succès des mini tablettes, citons la Nexus 7 comme exemple.

L'iPad Mini est le meilleur
concurrent à l'iPad.

C’est ainsi que l’année dernière, Apple lance l’iPad Mini, un vrai iPad avec un écran aussi petit que son prix. Si Steve Jobs s’est toujours refusé à proposer une tablette 7” n’en voyant pas l’utilité, les consommateurs n’ont pas partagé sa pensée en vue du succès de l’iPad Mini, aujourd’hui accusé de cannibaliser les ventes de son grand frère.

Et le Mac dans tout ça ?

Au milieu de toute cette agitation à propos de la santé d’Apple, il existe un grand oublié : le Mac. Comme si les médias ne se souvenaient plus qu’à son origine, Apple se nommait « Apple Computer Inc. ». S’il est injuste de passer à coté du Mac, c’est parce que depuis dix ans, il est en train de reconquérir les entreprises et réchauffe les jambes de nombreux étudiants dans les campus américains comme européens.

L'état du secteur PC
profite au Macintosh.

Le secteur du PC Windows connaît depuis plusieurs années un essoufflement, accentué par l’arrivée du nouveau Windows 8 et la nouvelle vision « PC Plus » de Microsoft qui amène les constructeur à proposer des machines hybrides, mi-pc, mi-tablette, semant la confusion chez les consommateurs et profitant à la clarté de gamme Mac et iPad.

« So, what’s NeXT ? »... rendez-vous à la prochaine WWDC qui aura lieu le 10 juin.

Illustration : The Daily French, Logo : © Apple Inc
comments powered by Disqus