Police du Style

Les 5 trucs qu'on ne portera pas cet été

Style

Les températures élevées sont-elles un argument valable pour manquer d’élégance ? De toute évidence, non. Pourtant chaque été, de nombreuses pièces disgracieuses font leur comeback, à notre grand regret...

Par Guillaume Barki & Eric Azara,

Le pantacourt

Pantacourt

Le pantacourt, contraction de pantalon et court (vous l’aurez deviné) est la pièce has-been de l’été, et pourtant : chaque année il revient ! Grand désavantage, il donnera une forme hyper droite à vos jambes. Vos genoux n’auront pas le droit de prendre l’air, en revanche il laissera suffisament d’espace afin de faire ressortir vos chausettes pour un effet des plus inélégant.

À la place : Le short ou le bermuda.

Les tongs

Tongs

Vous en rêviez ? Les tongs l’ont fait : réunir des défauts esthétiques et pratiques. Au delà de la gracieuse mise en valeur de vos orteils à travers sa tige plastifiée en forme de Y, les tongs laissent entrer le sable et l’eau sous vos pieds. No es frigidad.

À la place : Les espadrilles ou les chaussures bateau.

La chemisette

Chemisette

Vous avez dit chemisette ? Nous ne parlons pas des chemises à manches courtes, mais de celles qui s’arrêtent au niveau du coude et souvent ornées de motifs hawaïens ou carreaux. Il faut faire un choix, soit vous prenez le parti des manches courtes qui mettront en valeur vos muscles, soit vous optez pour la chemise à manches longues que vous retrousserez façon négligé calculé.

À la place : La chemise à manches courtes ou longues.

Les fringues noires

Tee shirt

Il est de ces petits conseils d’enfance que l’on apprend de nos parents et qui restent à jamais, comme ne pas mettre de vêtements noirs l’été. Non par soucis d’esthétique, mais pratique : le noir attire la chaleur. Mais bon tout le monde n’a pas des parents « trucs et astuces ».

À la place : On se met aux couleurs d’été, bon sang de bon sang !

Le bob

Bob

Avouez, vous avez perdu un pari... ?

À la place : Ah oui, on oublie aussi le chapeau de paille.

Photos : La Redoute, Headict
comments powered by Disqus