Trucs et astuces

Comment s'habiller à un mariage ?

Style

Ils portent tous une cravate pour la première fois, et la porte évidemment mal puisqu’ils y sont obligés. Ils portent tous du noir qui les étouffe, au lieu de les amincir comme ils le croient. Mais leurs faux pas ne sont pas une fatalité. Voici donc quelques éléments de réflexion en vue des unions auxquelles vous allez participer pendant les vacances.

Par Guillaume Barki,

Quelles couleurs pour un mariage ?

Le mariage gay ne vous incite pas à vous habiller aux couleurs de l’arc-en-ciel, du moins pas toutes en même temps. Car si tout est en effet prétexte à tout — du rouge ou rose pour l’amour au bleu ou gris pour la légèreté, en passant par le jaune ou le vert pour la fantaisie — tout à la fois n’est heureusement pas permis.

Vous doserez donc les couleurs de votre tenue. On ne saurait que trop vous conseiller le beige pour le costume qu’on ne voit pas assez en ville, même par ce temps. La chemise gagnerait également à rester dans des tons clairs. Le blanc ou le pastel — dont nous vous parlerons bientôt — seront donc vos meilleurs alliés.

La touche finale ? Une pochette de costume raccord avec votre chemise. Le détail soulignera la sobriété et l'efficacité de votre tenue.

Que porter en bas ?

De jolies chaussures, tout simplement. Mocassins en nubuck pour les plus légères, richelieu pour les plus habillées. Pourquoi d’ailleurs ne pas assortir leur couleur à celle de votre ceinture ? Veillez là encore à l’équilibre de votre tenue. C’est dans les petits détails que vous vous distinguerez. Et c’est dans l’absence de faux pas que vous éviterez le regard dédaigneux des autres invités.

Ne passez pas pour celui qui vient de sortir ses fringues pour l’occasion... et qui s’en vanterait.

Le pire défaut serait de passer pour celui qui vient de sortir ses fringues pour l’occasion... et qui, de surcroît, s’en vanterait. On ne peut pas reprocher grand-chose à quelqu’un qui s’habille mal. Mais celui qui s’habille mal et qui revendique l’élégance est des plus blâmables. Vous voyez de qui on parle ? Celui avec des chemises bicolores à 36 boutons carrés et aux coutures grossières sur le col et qui va vers chaque invité lui dire « tu as vu ma chemise ? ».

Cravate ou nœud pap' ?

Vous êtes assez grands pour décider seul ! Il est vrai que c’est tentant de la jouer à l’américaine, de sortir son plus beau smoking et de vous affubler enfin de ce nœud pap’ que vous n’osez jamais porter en ville. Mais le maîtrisez-vous seulement, ce nœud papillon ? Savez-vous d’abord comment le nouer ? Puis le dénouer en cas d’urgence ?

Si oui, foncez. On ne vous reprochera jamais l’audace vestimentaire si vous êtes sûr de vous. Pour ceux qui se cantonneront à la cravate, un geste de sécurité vous sauvera de toutes les situations. Placez trois doigts de votre main droite autour du nœud de votre cravate : le majeur sur la gauche du nœud, l’index en haut, le pouce à droite. Puis agrippez le nœud et tirez sur la droite. C’est magique.

Photo : « Quatre mariages et un enterrement » (Capture : Film4.com / Distribution : Pan Européenne Edition), Dessins : Guillaume Barki
comments powered by Disqus