On a testé

Watchup : l’info 2.0 ?

Technologie

« Le journal télévisé du XXIème siècle est peut-être né. » C’est ce qui a été écrit dans Les Échos à propos de Watchup, une application iPad qui regroupe les vidéos d’information produites par les plus grands médias français. Intrigués, nous avons voulu vérifier cette affirmation, et nous l’avons testé.

Par Alexandre Foucault,

Watchup est une idée née dans la Silicon Valley, près de l’université de Standford. Son objectif est ambitieux : inventer une nouvelle manière de consommer l’information sur iPad.

Bon concept, bon design

Watchup est une sorte de Flipboard de la vidéo, un agrégateur. Il regroupe 40 sources professionnelles d’information, de BFMTV au Monde en passant par Europe 1. Toutes les images proviennent de la plateforme Dailymotion avec laquelle Watchup a signé un partenariat.

Il est possible avec elle d’enchaîner les vidéos de ces différentes sources comme dans une playlist, ce qui permet en quelque sorte de créer son propre JT.

L’application possède deux grands plus. Le premier est la possibilité de programmer une alarme pour regarder son JT à heure fixe. Le second est l’existence d’une fenêtre présentant de nombreux liens vers des articles relatifs à la vidéo que vous être en train de lire. C’est un très bon complément d’information.

Le design, quant à lui, est vraiment soigné. Selon Adriano Farano, fondateur de Watchup, il s’agit de « Lasagna Design ».

Autrement dit, l’application est composée de plusieurs fenêtres sur les côtés. Une fois tirée, la dite fenêtre peut se développer davantage, faire apparaître des fonctionnalités complémentaires, telle une feuille de lasagne. Il fallait y penser.

De grands manques

Watchup a été encensée par la critique et même primée à de nombreuses reprises. S’il est vrai que l’idée est bonne, plusieurs points négatifs sont tout de même à noter.

L’application se limite à 40 sources françaises. Il est donc impossible d’ajouter d’autres sources de vidéo. Il ne s’agit pas d’un oubli de la part des concepteurs mais bien d’un parti pris, celui de promouvoir de l’information de qualité.

« Pas question que des vidéos de chats qui tombent du troisième étage se mélangent avec les reportages de médias professionnels » a expliqué Adriano Farano à France Info.

C’est justement ce genre de raisonnement qui constitue le principal handicap de Watchup.

Déjà, les vidéos amateurs ne se résument pas qu’à des vidéos de chats qui tombent. Il n’y a pas plus cliché. Les internautes, amateurs ou semi-pro, sont en effet capables eux aussi de produire de l’information de qualité, il suffit juste de faire le tri.

Ensuite, il faut accepter que l’idée d’origine soit détournée par les utilisateurs pour un usage qui correspond davantage à leurs attentes. C’est notamment ce qu’a fait Twitter qui ne devait être réservé, au départ, qu’à l’échange sur des sujets personnels. Grâce à cette stratégie d’ouverture, la startup a réussi à devenir une source d’information majeure.

Enfin, si nous suivons le concept, il ne doit y avoir que de l’information sur Watchup. Cependant, lorsque nous avons testé cette application, la deuxième vidéo qui s’est lancée était une chronique humoristique. On est bien loin de l’info pure.

Le second problème de l’application provient de la personnalisation. S’il est possible de choisir les chaînes que l’on souhaite regarder (la forme), impossible en revanche de choisir les sujets voire les grandes thématiques de manière automatique (le fond). Cela est pourtant le plus important.

Choix des chaînes
mais pas des thématiques

Il y a deux conséquences. D’une part, les sujets ne sont pas organisés. Lors du test, une chronique économique se trouvait en plein milieu de sujets sur la naissance du Royal Baby.

D’autre part, il existe des reportages en doublon. Si aux États-Unis cela ne pose aucun problème puisque les chaînes sont thématiques et osent prendre parti, en France la manière de traiter l’information a tendance à être la même de chaîne en chaîne.

En résumé, l’idée est bonne, le design aussi. Cependant, dans sa réalisation, Watchup ne reste qu’un aggrégateur de flux vidéos et ne propose finalement pas de réelle valeur ajoutée dans la manière de consommer l’information.

Couverture et capture : © Watchup
comments powered by Disqus