Décryptage

Municipales : les pires coups de com’

News

Les candidats aux élections municipales ne disposent pas de gros budgets pour communiquer et doivent tout faire eux-mêmes. Mais lorsqu’on a une créativité, un savoir graphique et des techniques de communication proches de zéro, cela peut renvoyer une image peu crédible voire ridicule du candidat. Voici la compilation des pires coups de com’ !

Par Alexandre Foucault,

La superproduction américaine

Première erreur, vouloir à tout prix attirer le vote du jeune qui est sur Internet par un trailer surpuissant... en utilisant iMovie. Ça fait « stylé » paraît-il. Il existe plusieurs trailers semblables sur la toile. Mais arrêtons nous sur celui de Jean-Claude Noyer.

Digne d’un film hollywoodien, mais à Deuil-La-Barre.

La campagne trop positive

Seconde erreur, véhiculer un message trop positif. Certes, un peu d’amour dans ce monde de brutes, ça ne peut pas faire de mal. Mais quand même, il y a des limites. C’est le cas du clip du comité de soutien de Véronique Fenoll et Alain Tanton à Bourges dans lequel des gens se font la bise pendant deux minutes sur la chanson de Grégoire « Toi + Moi ».

L’annonce SNCF

Troisième erreur, ne pas être communicatif. En politique, ça ne pardonne pas. Prenons le cas de Pierre Sbasnik à Elbeuf. Dans cette vidéo, ce candidat est aussi froid qu’un chef de bord TGV – et encore, ce dernier met plus de coeur à l’ouvrage.

Remarquez également la conviction avec laquelle il clame son slogan.

L’usage abusif de la voix off

Quatrième erreur, vouloir faire intervenir une voix off sans n’avoir aucun plan à montrer. Le candidat fait alors la statue.

Attention, « Jean Pichai is watching you » !

Le programme d’une autre personne

Cinquième et dernière erreur, ne pas maîtriser son programme. C’est pourtant la base de toute candidature ! Pourtant, Caroline Bartoli semble ignorer cette règle, ce qui est problématique en interview.

On résume…

Le bon candidat qui communique sur Internet ne doit pas survendre sa campagne en utilisant des techniques qu’il ne maîtrise pas. Il doit être communicatif, sympathique sans passer pour un bisounours et bien connaître tous les points de son programme.

Il y en aura toujours qui passeront outre ces recommandations qui semblent pourtant basiques. Tant mieux pour nous car ils sont plutôt amusants. C’est pourquoi nous vous recommandons vivement de consulter le Tumblr MunicipLOL 2014 qui recense plein d’autres affiches, clips et autres éléments en tout genres qui n’ont pas été évoqués ici.

comments powered by Disqus