Adieu Windows XP, nous nous sommes tant aimés

Technologie

Nous y sommes. Le 8 avril, Microsoft va mettre un terme au support de Windows XP. Retour sur un système qui a battu des records de longévité, alors qu’aujourd’hui, près d’un PC sur trois relié à Internet l’utilise.

Par Eric Azara,

L’année 2000 n’avait pas été signe de grande révolution technologique. Pour Microsoft, elle avait même été décevante avec l’arrivée de Windows Me — Millenium Edition — descendu par les critiques pour son instabilité. Lancé un an plutôt, Windows 2000 avait lui, par sa stabilité, réussi à conquérir les professionnels du secteur. C’est donc sur cette version que Microsoft s'est s’appuyé pour construire son nouveau Windows, XP.

Le lancement

Microsoft a pour habitude de lancer ses nouveaux systèmes à coup de grandes campagnes marketing. Le slogan initial choisi pour XP était « Prepare to Fly ». Or, nous sommes en 2001 et les attaques du 11-Septembre vont toucher de plein fouet les États-Unis. Impossible alors d'utiliser un slogan avec une connotation aérienne. Il sera remplacé par « Yes, you can ».

Finalement, Microsoft s’en sortira plutôt bien avec une campagne qui marquera les esprits. Des hommes volants sur « Ray Of Light » de Madonna, décidément, avec XP, tout est possible.

L'interface « Fisher Price »

Les différences les plus visibles entre XP et ses prédécesseurs résident dans le thème de l’interface. Le menu Démarrer et les trois boutons en haut des fenêtres sont toujours là. Cependant, le gris habituel des anciennes versions de Windows fut remplacé par une palette composée de verts, rouges et bleus très vifs, voire enfantins. Quant aux angles droits des fenêtres, ils ont été arrondis. Ces changements d’aspect aux allures de jouets en plastique lui auront valu le surnom de « Windows Fisher Price ».

N’oublions pas qu’à ce même moment, Apple introduit Mac OS X avec son interface « Aqua », vêtue d’effets de transparences en couches Alpha. Une révolution pour l’époque. Microsoft s’en inspirera quelques années après pour Windows Vista.

L'imposante domination

Avec Windows 98 vieillissant et Windows Me instable, XP n’a eu aucune difficulté pour s’imposer en quelques années comme le système de référence des PC. Initialement, sa durée de vie aurait dû être d’environ trois ans, car très rapidement après sa sortie, Microsoft a initié le projet « Longhorn », le nom de code de Vista.

L’arrivée tardive et l’échec de Vista
aura permis à XP de s’imposer

Les nombreuses difficultés rencontrées avec Longhorn retardent sa sortie d’années en années, laissant Windows XP grappiller des parts de marchés de façon très confortable. De plus, à cette époque, les ventes de PC sont au beau fixe, les utilisateurs renouvellent leurs équipements des années 90 pour s’atteler à de « nouvelles » pratiques multi-médias : Internet, musique, vidéo…

Windows XP restera très populaire
jusqu’à l’arrivée de Seven

En 2007, Windows Vista — initialement Longhorn — arrive enfin, et comme pour Windows Me, ce sera un véritable échec. La nouvelle interface bourrée d’effets translucides n’est pas un argument suffisamment valable pour faire adopter un système lourd et instable. XP restera très populaire jusqu’à l’arrivée de Windows 7 qui va mettre un terme à l’échec de Vista.

12 ans au compteur

Malgré le succès de Seven, Windows XP reste aujourd’hui encore utilisé sur près d’un ordinateur sur trois, dans des foyers, entreprises, ainsi que sur de nombreux terminaux, comme les distributeurs automatiques de billets. L’évolution rapide est le propre de la technologie, et l’usage d’un système vieux de douze ans soulève des questions sur les risques liés à la sécurité.

Le 8 avril, Microsoft mettra un terme au support de Windows XP, c’est-à-dire qu’il n’y aura plus aucune mise à jour délivrée pour le système à compter de cette date. Les utilisateurs pourront continuer à utiliser Windows XP, mais ils s’exposent à des risques niveau sécurité.

On aura passé de bons moments ensemble à faire des montages avec Movie Maker, à contempler ta colline verdoyante, mais après tant d’années passées ensemble, n’est-il pas l’heure de nous dire adieu ?

Illustration : The Daily French, Capture d'écran : Wikipedia
comments powered by Disqus